Après avoir découvert les joies du Puregon et son joli stylo durant 5 jours, je me suis rendue à ma première écho.

Cela fait deux jours que j’ai le bas du ventre gonflé, que je sens mes ovaires tirer. Je dors mal, je me réveille à 4h pour ne plus réussir à me rendormir. Coucou la tête de zombie au travail.

J’attendais donc ce premier rendez-vous avec impatience. Même si je déteste les échographies (on en parle de ce bâton?)

Elle regarde mes ovaires et constate que le produit fonctionne bien. J’ai dix ovocytes qui ne demandent qu’à grandir, granddddiiiiir. Mais j’en ai un qui a déjà atteint la taille de 20 mm. Je vais devoir commencer mes injections d’Orgalutran. “Maintenant tout de suite en fait, sinon il y a un risque d’ovulation.“

Je découvre cette seringue qui me plait beaucoup moins que celle du Puregon. Là c’est une vraie seringue, bien agressive, bien vilaine. Une qui ne me donne clairement pas envie.

Je pince la peau de mon ventre. J’hésite. Puis je me ravise, je me dis qu’il me faut un truc à glisser dans ma bouche pour mordre dedans (ridicule et mélodramatique moi?) Alors je repince ma peau, mais je le fais trop vite. Je me pique. Mais le produit ne veut pas sortir de la seringue. WHAT THE FUCK. J’ai mal, ça ne sort pas. Alors j’insiste, j’insiste. Ahhhh enfin. La seringue est un peu plus épaisse mais ça ne fait pas vraiment plus mal, c’est plus le produit qui me pique.

Et là bam. Je constate que je fais une grosse réaction en mode vilaine piqûre de moustique. Vous le croyez que je veux remettre le bouchon en caoutchouc sur la seringue et que je me pique le doigt. (minute blonde bonjour).

Là évidemment, je tourne de l’oeil, entre la goutte de sang sur mon doigt et ma piqûre de moskitos toute vilaine… Cette première expérience avec l’Orga est loin d’être orgasmique (jeux de mots pourris vous l’aurez compris).

Me voilà donc contrainte de me piquer à 8h30 et à 19h20. Les joies de la PMA n’est-ce pas?

Mon ventre a doublé de volume, je sens mes jambes lourdes et je soupçonne ces injections chargées en hormones d’en être les responsables. B****

Demain, deuxième écho pour voir comment ont évolué ces petits ovocytes.

Vous pouvez également aimer :

0 commentaire

    1. Ce matin je n’ai pas eu de réactions! En revanche j’avoue que je préfère bosser de chez moi ces derniers temps car je peux traîner en jogging et en gros pull 🙂

Répondre à Emilie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *