La ponction a eu lieu mercredi dernier. J’ai eu droit à une anesthésie générale. 40 minutes plus tard, je me réveille et je retrouve mon amoureux. Je pense avoir rarement été aussi heureuse de le voir.

Je me rends compte que j’ai un filet à la place de ma culotte, je me dis que j’ai clairement laissé ma dignité dans la salle d’op.

Après avoir avalé un dé-li-cieux petit déj, le médecin arrive enfin pour annoncer le chiffre qu’on attend.

15.

15 ovocytes.

Non mais là c’est la danse de la joie. On s’enthousiasme, on est heureux. Je suis pas peu fière. Je dis au revoir aux infirmières en criant fièrement ‘j’en ai eu 15!’

Idiote.

Lendemain, appel de l’hôpital.

‘Il y a eu 12 ovocytes bon. Aujourd’hui à J1 on a 8 embryons.’

Déjà là j’ai eu envie de me la faire l’infirmière qui ose me dire que c’est super. On voit que c’est pas toi qui vient de réduire de moitié tes chances de faire un bébé. Non mais les gens optimistes durant la FIV c’est vraiment comme le beurre sur une tartine au Nutella, je n’en veux pas! À ce rythme-là, j’aurai plus d’embryon du tout!

Allez, on se voit pour le transfert lundi ok?

AU FAIT: on en parle des crampes abominables dans mon utérus/ventre? Mon ventre à triplé de volume, j’arrive presque à ressentir de la fierté en affichant un bidou rond digne de 4 mois de grossesse.

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *