Mon tout petit,

Mon monde vient de s’écrouler, je ne sais pas quoi penser

J’étais là couchée sur cette table à te regarder sur un écran et à m’émerveiller de la magie de la vie

Je serrais la main de ton papa je riais en te voyant bailler

Je me disais que tu étais le plus beau bébé du monde

Je parle au passé mais pourtant tu es toujours en moi

Je te sens bouger

Je t’aime tu n’as pas idée

Et puis tout à coup on nous parle d’un poumon peu visible

D’une hernie diaphragmatique

Et tout s’écroule

Papa ne se sent pas bien

Alors je me dis que quelque chose ne va pas

On doit revenir et faire une ponction

Peut-être es tu malade ? Peut-être as-tu simplement une petite malformation qu’on pourra opérer une fois que tu seras parmi nous, dans mes bras?

Je rêve de ce moment où on te mettra dans mes bras, du moment  où je verrai ta toute petite main se glisser dans la mienne

Je rêve de te voir grandir, d’entendre ton rire, de découvrir tes jolis yeux, de voir ta petite bouille

Je passe mon temps à culpabiliser à chaque fois que je pleure, que j’angoisse

Protège toi de ce chagrin, il ne peut en rien t’empêcher d’être un petit garçon fort et courageux

Je suis sûre que tu es capable de sortir de tout ça, que ce trou va rester tout petit et qu’on devra juste régler ça

Je suis sûre que tu auras la plus belle des vies

Je culpabilise de t’imaginer mort, de m’imaginer devoir te dire à dieu, d’accoucher d’un bébé qui n’aura jamais vu mes yeux l’admirer et le pleurer de joie

Accroche-toi, mon tout petit

Donne moi la force et le courage d’y croire

Reste avec moi, avec nous, on t’aime déjà trop

Je t’aime mon tout petit

Ce prénom tu le porteras, crois-moi

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *