Décompter les jours. S’asseoir. Se lever. Lire l’actu. Manger. Dormir. Décompter les jours. Attendre. Dix jours, une éternité.

Ce matin, je me suis rendue à la clinique pour faire la fameuse prise de sang qui révèlera si oui ou non, je suis enceinte. Après tant d’espoir, d’échecs. Les jeux sont faits. Y a plus qu’à. Attendre. J’appréhende cet appel. Que va-t-on m’annoncer? La voix de la secrétaire au bout du téléphone sera-t-elle enjouée au moment où elle va prononcer mon nom? Dès cet instant, je saurai, j’aurai compris.

Ayant connu deux appels positifs dans le passé, je sais que la première seconde est fatale, que la joie d’annoncer une bonne nouvelle éclaire sa voix.

Je voudrais tellement ressentir cette joie, une fois de plus, de me dire que je porte la vie, que la magie a opéré, que cette fois c’est notre tour. Après tout, on y a droit aussi, non? Je voudrais pouvoir respirer juste un instant, profiter de cette sensation de plénitude et de lévitation. Accordez-moi cette joie, cette allégresse, cette légèreté. Laissez-moi souffler. Me poser, couver. Voir un petit être grandir en moi, pour un jour le serrer fort dans mes bras.

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *